Tout ce qu'il faut savoir sur le cloud computing

on lundi, 23 avril 2012. Posted in Cloud computing

Le cloud computing permet une utilisation des performances informatiques flexible et adaptée aux besoins. Elles sont mises à disposition via internet sous forme de services et sont facturées après utilisation. 

Le cloud computing offre la possibilité aux utilisateurs de redistribuer leurs dépenses d'investissements et de fonctionnement. Les prestations peuvent concerner les applications, les plateformes de fonctionnement et de développement des applications ou l'infrastructure de base.

Afin d'améliorer l'organisation des offres de cloud, les services et organisations cloud se divisent en 3 niveaux.

3 niveaux de service cloud

  1. SaaS (Software as a Service - Service Logiciel): Mise à disposition d'applications via internet
  2. PaaS (Platform as a Service - Service Plateforme): Mise à disposition de tout un système complexe au niveau de l'infrastructure des applications (niveau logiciel médian)
  3. IaaS (Infrastructure as a Service - Service d'Infrastructure): Mise à disposition d'une infrastructure virtuelle (desktops, serveur, stockage) via internet

Les services de cloud se distinguent des approches « As-a-Service » connues jusqu'à maintenant grâce aux caractéristiques communes suivantes :

  • Élasticité élevée et évolutive presque illimitée grâce aux ressources complètement virtualisées
  • Compatibilité multi-tenant : utilisation partagée, mais avec possibilité de différenciation, d'un pool unique de ressources par plusieurs groupes d'utilisateurs
  • Mise en place gérée par l'utilisateur et facturation en fonction de la consommation des services demandés

Formes d'organisation du cloud

  • Cloud privé – environnement cloud local dans la zone physique immédiate d'accès et de contrôle de l'utilisateur (on-premise)
  • Cloud public – l'environnement cloud est la propriété d'un prestataire de services informatiques, accès utilisateur uniquement via internet
  • Cloud hybride – utilisation combinée de clouds privé et public et d'un environnement informatique traditionnel

Dans la pratique, on fait également une différence au sein des clouds privés entre les environnements installés complètement en local chez les clients (on-premise) et les clouds privés virtuels, hébergés au sein d'un centre de calcul mais destinés à un client unique. Neox s'inscrit d'ailleurs dans cette dernière catégorie puisque la solution est hébergée dans un datacenter en Suisse.

Avantages principaux du Cloud Computing

Coûts

Le Cloud Computing en tant que modèle de fonctionnement permet grâce à l'élasticité du Cloud, d'adapter de manière optimale les capacités informatiques disponibles à la charge de travail réelle. Les investissements de départ peuvent être considérablement réduits, les excès de ressources diminués et les manques de ressources évités. Lorsque la charge de travail diminue, les capacités peuvent être retirées, ce qui permet de réaliser des économies sur les frais de fonctionnement.

Flexibilité

À l'heure actuelle, on retrouve dans presque tous les secteurs, des environnements professionnels dynamiques où l'utilisation flexible des capacités informatique peut être un facteur de réussite. La création de nouvelles entreprises, l'acquisition et la fusion d'entreprises, la renégociation, les fluctuations saisonnières et les besoins toujours changeants des clients requièrent une adaptation flexible et adéquate de l'offre de produits et de services d'une entreprise. Pour cela, les processus nécessaires peuvent être pris en charge par le Cloud Computing.

Vitesse

Les besoins en ressources arrivant toujours de manière non prévisible, tout en devant être traités rapidement, peuvent être pris en charge par le Cloud Computing (par exemple en mettant à disposition temporairement des capacités de calcul supplémentaires). Les idées nouvelles peuvent ainsi être lancées sur le marché plus rapidement et via internet grâce à des délais d'introduction raccourcis.